L’amicale du Vest Pocket

C’est l’histoire d’un petit groupe de passionnés qui partent explorer le Chemin des Dames, un dimanche de novembre 2017, avec dans leurs poches le même appareil photo que les soldats utilisaient pendant la Première Guerre : le Kodak Vest Pocket.

C’est l’histoire d’une balade d’automne sur des lieux chargés d’histoire et de trois regards qui se posent dessus, chacun avec son propre style.

C’est l’histoire de vieux appareils dont les mécanismes ont survécu au temps et qui rendent comme ils peuvent, parfois atteints de myopie, ce que leurs lentilles usées ont vu.

C’est l’histoire de belles rencontres entre passé et présent.

 

 

AP 4

 

 

 

PE 5

 

 

Crédits photo: Frédéric Sartiaux / Anthony Petiteau / Paule-Elise Boudou-Reuzé

Cette journée a été organisée par le Service du Patrimoine de la Ville de Soissons, qui proposera dans les mois à venir des ateliers pédagogiques autour du Vest Pocket. N’hésitez pas à guetter leur site et leur page FB pour plus d’infos.

Envie d’autres photos prises au Vest Pocket ailleurs en France et même en Italie et Slovénie ? Piochez dans notre onglet « Portfolios » !

9 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Sabrina dit :

    Oh la vache. C’est fabuleux. J’imagine l’émotion. Rien qu’en voyant vos photos n&b je suis émue.
    Merci mesdames.

    Aimé par 1 personne

    1. Paule-Elise dit :

      Merci Sabrina ! C’est vraiment quelque chose de très expérimental, mais je trouve qu’il s’en dégage une certaine émotion alors tant mieux si tu ressens ça aussi. Des bises

      Aimé par 1 personne

  2. audreyfavre dit :

    J’aime beaucoup, c’est très émouvant. Avant même d’arriver à la fin de la chronique je me disais que vous devriez en faire une exposition.

    Aimé par 1 personne

    1. Paule-Elise dit :

      Merci Audrey pour ce gentil commentaire ! Bon déjà on va voir si mon appareil arrive un jour à faire des photos nettes et puis on verra pour l’expo !! Mais ça fait très plaisir ce genre de retour. C’est une partie de notre projet à laquelle je suis très attachée.

      J'aime

      1. audreyfavre dit :

        Le charme de ces photos tient au fait qu’elles sont à moitié floues, à mon humble avis 😉 Comme ça, on peut imaginer l’Histoire derrière le voile. Tu n’as pas à rougir des performances de ton appareil 😉 Vous l’avez dégoté où, au fait ?

        J'aime

      2. Paule-Elise dit :

        Oui j’aime le flou aussi, mais de temps en temps, j’aimerais bien avoir une image nette 😉 ou simplement le sentiment que je maitrise un minimum cet objet. Mais ce n’est clairement pas le cas et c’est très bien ainsi !!
        Ca n’a pas été difficile de le trouver, il y en avait sur le Bon coin, en deux jours c’était réglé 😉 Frédéric, qui participe au projet, en a trouvé six aux Puces de Saint-Ouen. C’est un appareil qui a été fabriqué massivement à l’époque et qui est robuste, comme on voit. Il est incroyablement compact pour l’époque d’ailleurs.

        J'aime

  3. Marine dit :

    Canon! Super idée Qui effectivement mérite expo. Les photos sont à la fois poétiques et énigmatiques, d’un temps jadis et de maintenant. Je suis sûre que ça mets du baûme aux âmes des poilus tombés dans ces champs.

    J'aime

    1. Paule-Elise dit :

      Merci ma belle pour ce commentaire, ça nous touche ! Oui, c’est une manière de se reconnecter avec ces hommes qui ont vécu et/ou sont morts sur ces lieux.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s