Week-end arty à Milly-la-Forêt

Ce mois-ci, nous avons l’honneur et surtout le plaisir d’avoir choisi le thème du RV interblogueur #EnFranceAussi, créé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs. Nous vous proposons de partir à la découverte des maisons d’artistes aux quatre coins de la France ! Je ne sais pas pour vous, mais nous on adore ces endroits souvent hors du temps et plein d’inspiration qui permettent de découvrir les coulisses de la création de nos artistes, qu’ils soient connus ou non.

C’est l’occasion de partager avec vous un coin secret d’Ile-de-France à une heure de Paris, un coin aimé par de grands artistes tels que Cocteau ou Tinguely : Milly-la-Forêt. Nous sommes au sud de l’Essonne, non loin de la forêt de Fontainebleau, dans un paysage de campagne et de forêt, où nous avons fait des rencontres poétiques et ludiques. Un lieu propice à la micro-aventure.

C’est parti pour un week-end arty à Milly !

IMG_3151

 

Visiter la maison de Jean Cocteau

En 1947, Jean Cocteau (1889-1963) achète cette maison loin de l’agitation parisienne. C’est une ancienne dépendance de château avec un adorable jardin. La maison a été transformée en musée en 2010. On peut y voir 500 objets ayant appartenu à cet artiste prolifique, qui a été tour à tour dessinateur, poète, sculpteur, dramaturge ou encore cinéaste.

IMG_3128

Je vais vous raconter un petit souvenir. Quand j’étais petite, on ne regardait pas trop les films de Disney à la maison.  Mes-parents-les-intellos préféraient nous montrer des films beaux et mélancoliques, comme « Le roi et l’oiseau » ou justement « La Belle et la Bête » de Cocteau. Rien de tel pour faire une éducation !

On est loin de la version de Disney, mais j’aimais tellement ce film, les chandeliers en forme de bras dans le château, la tête de gros chat de la Bête et la voix de Jean Marais… C’est toute une ambiance, avec la musique féérique, les ralentis, le noir et blanc superbe. Une histoire d’amour impossible et magique. Je l’ai vu un nombre incalculable de fois et je crois qu’on n’a pas vraiment fait mieux depuis.

Allez, pour le plaisir :

 

C’était donc un grand plaisir pour moi de découvrir le monde de Cocteau de plus près, la maison où il a vécu, ses objets personnels. L’intérieur de la maison est très cosy : larges fauteuils, papiers peints à imprimés, paravents, abats-jours léopards et rideaux fleuris. De grandes pièces donnent sur le jardin, propices à la création et aux soirées d’hiver à lire au coin du feu, un chat sur les genoux.

C’est toujours émouvant de voir là où les artistes travaillaient. J’avais été très touchée de voir la machine à écrire et les appareils photos d’Ella Maillart à Chandolin, par exemple. Dans la maison de Cocteau, j’étais contente de voir son bureau devant la fenêtre, cette chaise gothique et cette énorme lampe. C’est très bien mis en scène, on a l’impression que l’artiste vient de sortir pour une promenade et qu’il va revenir s’asseoir à son bureau d’un instant à l’autre.

Il y a aussi de nombreuses œuvres de Cocteau, dont beaucoup de dessins. Je les aime  tout particulièrement, j’aime leur trait sûr et leur légèreté, leur élégance désinvolte. Vous pourrez également voir des manuscrits et des œuvres ayant appartenu à Cocteau ou le représentant, comme ses portraits sérigraphiés par Andy Warhol.

La maison est vraiment charmante et après la visite on peut profiter du jardin et du salon de thé pour prolonger ce voyage hors du temps. Je trouve qu’on se sent plus proche d’un artiste après avoir vu son antre, pas vous ?

Informations pratiques :

Pour la saison 2019, la maison de Cocteau sera ouverte du 1er juin au 27 octobre les samedi et dimanche de 14h à 18h. Plus d’informations sur le site ici.

La gare la plus proche est celle du RER D à Maisse. Ensuite, il reste 6 ou 7 kilomètres jusqu’à Milly. Nous y avons été une fois en voiture et une fois en van, mais je pense que l’endroit est bien adapté pour les cyclistes, qui pourront en profiter pour se balader dans les forêts avoisinantes.

 

IMG_3158

 

Suivre Cocteau à Milly

On retrouve quelques clins d’œil à Cocteau dans la petite ville de Milly. Il a sa rue, bien sûr. J’ai bien aimé aussi le bar snack Orphée !

Mais je vous recommande de pousser jusqu’à la chapelle Saint-Blaise-des-Simples, où Jean Cocteau est enterré. En fait, les « simples » étaient autrefois les plantes médicinales, et la chapelle se trouve au milieu d’un petit jardin aromatique.

Elle a été redécorée en 1959 par Cocteau, qui a utilisé à la fois des motifs religieux et végétaux.

 

C’est un lieu paisible où l’on peut se recueillir et méditer l’épitaphe de l’artiste :

« Je reste avec vous. »

 

 

Après avoir salué Cocteau dans sa maison et sur sa tombe, pas question de repartir ! Il faut absolument aller voir le Cyclop dans la forêt.

 

Rencontrer un Cyclop

Ça, c’est quelque chose qu’on n’a pas l’occasion de faire tous les jours ! Personnellement, je fréquente assez peu de cyclopes, mais j’ai été ravie de faire la connaissance de celui-ci. C’est une œuvre monumentale située en pleine forêt, une apparition magique, un rêve fou de métal. Nous la devons à Jean Tinguely et à Niki de Saint-Phalle, deux artistes du Nouveau réalisme que vous connaissez sûrement si vous avez vu la fontaine Stravinsky à côté de Beaubourg. Vous savez, cette fontaine avec les cœurs qui bougent, les têtes de morts, les serpents, la bouche ? Cette fontaine que tous les Parisiens adorent.

Tinguely aimait créer des œuvres mouvantes avec des machineries et des objets recyclés. Niki de Saint-Phalle, de son côté, aimait la couleur et l’exubérance. Autant dire que ces deux-là se sont bien trouvés. Leurs œuvres communes ont une grande force et c’est le cas du Cyclop. D’ailleurs d’autres artistes ont participé à cette folle aventure : Daniel Spoerri, Arman ou César. Des clins d’œil font aussi référence aux amis disparus, comme Yves Klein ou Marcel Duchamp.

IMG_3179

Le Cyclop, c’est donc un condensé d’art moderne tapi dans la forêt. Il se cache derrière les arbres, timide qu’il est, et vous accueille en tirant la langue. Le chantier a commencé en 1969 et l’inauguration officielle a eu lieu en 1994. Il en a fallu du temps aux artistes, pour ériger ce monstre de 22 mètres de haut pour 350 tonnes. Beau bébé !

Le Cyclop est aujourd’hui géré par une association. Malgré ses airs solides, il est fragile et en tant que visiteur, il nous revient de le respecter lors de la visite. C’est d’ailleurs pour cela que les visites ne se font qu’en groupe de 25 personnes maximum, avec un guide.

IMG_3171

On rentre alors dans la tête du Cyclop et on découvre les œuvres qui, tels des trésors cachés, nous attendent et nous surprennent. C’est très bien de faire la visite avec un guide, car on comprend mieux la démarche des artistes et le guide nous donne des clés de compréhension.

J’en garde un souvenir magique. On se retrouve perché dans les arbres entre un wagon de train et un mini-théâtre. Tout regorge d’ingéniosité. J’aime quand l’art sort du musée, qu’il s’installe en pleine nature et qu’il dialogue avec son environnement. En partant, on a vraiment l’impression d’avoir rencontré un géant de la forêt comme on en trouve dans les livres d’enfant.

IMG_3182

Informations pratiques :

Pour la saison 2019, le Cyclop sera ouvert du 6 avril au 20 octobre. Les horaires d’ouverture sont détaillés sur le site ici.

A noter que les enfants de moins de huit ans ne peuvent pas entrer dans le Cyclop en raison de sa fragilité.

Le Cyclop étant dans la forêt, vous pourrez vous balader et pique-niquer dans les environs avant ou après la visite.

Avec la maison de Cocteau et le Cyclop, Milly-la-Forêt nous offre deux belles surprises. En plus, la ville est calme et mignonne. Vous y serez vite dépaysés !

Et s’il vous reste du temps, allez donc faire un tour au château de Courances, à quelques kilomètres de là. C’est un château Louis XIII qui est encore habité et dont le parc est juste superbe… Il y a même un jardin japonais !

IMG_3205

On espère que cette escapade arty vous a plu et qu’elle vous donnera envie !

Et pour découvrir d’autres maisons d’artistes en France, suivez le hashtag #EnFranceAussi sur les réseaux sociaux !


24 réflexions sur “Week-end arty à Milly-la-Forêt

  1. Quelles belles découvertes ! Je ne connais pas l’univers de Jean Cocteau mais évidemment, j’ai envie de m’y plonger désormais. Et ce Cyclop ! Quelle installation incroyable.

    J'aime

  2. Oh oui, moi aussi j’adore la légèreté du dessin de Cocteau ! Jolie balade dans son intimité ainsi qu’une étonnante découverte en plein cœur de la forêt.

    J'aime

  3. De belles ambiances ces photos N&B ! Quand je vivais en RP, j’aurais tellement voulu me rendre à Milly… mais c’était malheureusement trop loin de chez moi… comme quoi l’Ile de France est immense 🙂

    J'aime

  4. Quelle émotion ça doit être. Comme tu dis, l’impression que Cocteau ne va pas tarder à rentrer et nous surprendre à faire les curieux.
    Bien vu pour l’extrait ! Ce film je le regardais avec ma grd -mère (elle aimait beaucoup, ou est ce plutôt J Marais qu’elle kiffait ?)
    Merci pour cette découverte, j’irai avec grand plaisir moi qui déambule souvent sur ses pas (et ceux de Colette) au jardin du Palais Royal.
    Ah j’oubliais, tes parents avaient bien raison.

    J'aime

  5. Paule-Elise, Hélène, préparez vos bicyclettes! La prochaine fois on retourne à Milly à vélo 🙂 Il faut bien que l’on teste voir si c’est faisable :p

    J'aime

  6. Oh génial ! Merci pour la découverte, j’ai de la famille (éloignée) qui habite à Milly mais je n’aurais jamais imaginé qu’il y est cela à voir dans le coin. Cela à l’air vraiment étonnant en tout cas !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s