Ruby vous parle : Comment réussir ses vacances avec son humain

Hello les amis, c’est Ruby. Ça faisait longtemps n’est-ce pas ? Je ne vais pas vous mentir, entre les siestes et le vidage de gamelles, je n’ai pas eu une minute à moi. Enfin, ça c’était avant que les maîtresses ne m’embarquent de nouveau dans leurs aventures bizarres. Elles vous raconteront tout ça mieux que moi. Bon, ça y est on est à peu près revenu en un seul morceau et j’ai bien envie de vous faire profiter d’une de mes petites bafouilles. Une fois n’est pas coutume, elle s’adresse surtout à mes potes canins.

Le nonosse et le pouic-pouic sont dans la valise et vous bavez tranquillement devant l’entrée, quand soudain une question vient vous tarauder les puces. Est-ce que je vais passer de bonnes vacances d’été avec mon humain ? Rassurez-vous les amis. Ruru a testé pour vous les meilleurs plans possibles pour passer des congés de rêve avec votre bipède préféré.

 

20170730_191617
Moi je suis au taquet pour monter la garde

 

Avant le voyage : Bien choisir son humain !

Ça peut paraître une évidence, mais la meilleure garantie pour réussir les vacances avec son humain, c’est d’abord d’avoir un bon humain, c’est-à-dire avec le même mode de vie que vous. Vous pensez bien qu’au refuge, quand j’ai vu arriver des sportifs tout agités en jogging, j’ai couru me planquer sous mon panier. Par contre, quand j’ai vu venir mes deux maîtresses, toutes tranquilles avec  leurs  silhouettes de « je fais du sport le dimanche mais après on prend l’apéro », j’ai su que j’étais tombée sur les perles rares. Les apparences ne sont d’ailleurs pas trompeuses. C’est vrai que de temps en temps, elles ont des velléités de skate ou de rando, mais ouf, ça se termine le plus souvent par un verre au bar.

 

P1170190
J’aime bien le sable, mais l’eau c’est très dangereux

 

Préparer ses vacances : Trouver les loisirs pour son humain !

Vous avez trouvé l’humain idéal avec qui partager de supers moments cet été ? Parfait ! Seulement attention, l’humain est un être bizarre qui ne sait pas vraiment s’occuper tout seul dans son panier ou dans le jardin. Il lui faut des sorties, des voyages, des occupations. Tout ça c’est très bien,  mais il faut que ces petits jeux soient compatibles avec vos centres d’intérêt. Que se passera-t-il si votre bipède se prend de passion pour le parapente alors que vous avez le vertige ? L’humain n’est pas assez mature pour savoir ce qui est bon pour lui. Il faut le guider. Très vite, j’ai pu orienter mes maîtresses vers des activités qui nous conviendraient à toutes. Vous saviez qu’avant elles faisaient du surf. Du surf, vous vous rendez compte !  Avec de l’eau presque jusqu’aux coudes. C’était beaucoup trop dangereux. La guerre, c’est beaucoup mieux pour elles. Et pour moi ! On se balade tranquille dans les bois. On sent des trucs. On s’imprègne. Bref on prend le temps. Ensuite elles peuvent réfléchir, écrire sur tout ça et ça les occupe tout l’hiver. Et oui, avoir un humain, c’est avant tout être prévoyant.

 

P1170259
Ne perd jamais un instant pour te vautrer comme une truie reposer

 

Pendant les vacances : Soyez compréhensif et patient !

L’humain est une petite chose versatile qui se déconcentre facilement. Ménagez-lui des moments de pause. Par exemple, après une visite de site culturel, laissez-le aller se baigner. Les bipèdes aiment généralement l’eau. Par contre, ne les laissez pas sans surveillance et n’hésitez pas à aboyer dès qu’ils s’éloignent trop loin de la rive.

P1170003
Quand ton humain est nerveux, fais-lui faire le chien tête en bas
P1170091
N’oublie jamais de jouer avec ton humain

Après les vacances : Attention au retour !

Le retour de vacances peut être très violent pour un humain. Il avait l’habitude de batifoler à droite à gauche au gré de ses envies, et soudain, il lui faut retourner à ce qu’il appelle « travail ». Je ne sais pas ce que c’est,  mais ça a l’air horriblement ennuyeux, vu la tête que font les maîtresses quand elles doivent y aller. Dès le retour, j’ai passé beaucoup de temps avec elles pour atténuer le choc. Je les ai écoutées et sorties en ballade. Les bipèdes sont fragiles. Il faut y faire attention.

Bref, les vacances sont des moments merveilleux à passer avec son humain. C’est juste une question d’organisation pour que tout se passe bien. Ne les abandonnez jamais, ils méritent mieux que ça.

0014_13A

 

10 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. audreyfavre dit :

    Hey Ruby, bien vu ton billet. Tu oublies cependant un point important : nourrir ses humains. Car un humain qui a faim est un humain gronchon, et personne n’a envie de passer des vacances avec un humain de mauvais poil. Donc on n’oublie pas les pauses goûter. Toutes les trois heures, si j’en crois le rythme de mes bipèdes, au-delà on court à la catastrophe.
    À bientôt !
    Indiana le samoyède

    J'aime

    1. Salut Indy (Je peux t’appeler Indy ?). Ça fait du bien de savoir que d’autres copains ont les mêmes problèmes. Les humains, c’est du souci. Et tu as raison, il faut les nourrir sans cesse ! Les miennes sont des vraies goinfres et en même temps y a jamais rien de rigolo à piquer dans leur assiette car elles sont « végétariennes » (vraiment une excentricité d’humain). Bref. Courage mon ami. Quand tu veux pour aller sniffer des troncs d’arbre à l’occasion.

      J'aime

  2. Lili dit :

    J’aime beaucoup le ton du billet (et les photos encore plus je crois, c’est gentil d’aider Ruby à illustrer son propos). Bon week-end !

    J'aime

    1. Merci Eulalie ! On est toujours prêtes à aider notre Ruby à s’accomplir dans la vie. Bon we à toi aussi 😉

      J'aime

  3. Itinera magica dit :

    Un régal ce billet ! Stop à l’abandon d’humain 🙂 J’adore votre super équipe.

    J'aime

    1. Merci Ariane ! Tu as raison abandonner les humains, c’est très mal. Il y a toujours une solution. Des léchouilles.

      J'aime

  4. J’adore le style de ce texte, je l’ai trouvé très drôle et super prenant ! Bravo Ruby/les humaines ! 😉

    J'aime

    1. Merci Candie! Ruby t’embrasse🐶

      J'aime

  5. Sabrina dit :

    Salut Ruby,
    Je me présente moi c ‘est Diego.
    Si j’avais lu tes conseils avant de choisir mes humains jamais j’aurais atterri dans cette famille.
    Tu te rends compte, ils partent sans moi et demandent à des gens méchants de venir me nourrir. Mais surtout me colle une mauvaise réputation.
    Je suis très malheureux vois tu et quand je suis malheureux je deviens schizophrène et je tue. Hé hé j’en ai traumatisé une paire chez leurs copains.
    J’aurais tant aimé comme toi, voyager avec mes humains dans un van, et voir du pays.
    En attendant je vais continuer de lire tes superbes aventures sur les traces de la Grande Guerre.

    J'aime

    1. Salut Diego, c’est Madeleine. Je prends le clavier parce que j’en ai ras les moustaches qu’on parle que des chiens sur ce blog. Franchement, les deux humaines là, elles ont bien essayé de m’emmener dans leur boîte qui roule. C’est affreux, Diego! Faut vraiment être con comme un canidé pour aimer ça. N’aie pas de regret. Poursuivons notre conquête du monde mais à l’intérieur. Miaou.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s