Du bruit !

Avant Detroit et Chicago dans les années 1980, il y a eu Milan en 1913 et le premier concert bruitiste qui a révolutionné la musique. Parce que le pionnier de l’italo-pop n’est pas Giorgio Moroder mais Luigi Russolo, peintre et musicien futuriste engagé volontaire dans la Grande Guerre. Attention aux oreilles sensibles.

Pendant ce temps au Levant #1 : dans le désert avec T.E. Lawrence

1916, c’est aussi la Révolte arabe et les accords Sykes-Picot, événements qui ont contribué à façonner le Proche-Orient d’après-guerre et dont les liens avec l’actualité sont nombreux. On part donc sur les pas de T.E. Lawrence, ou Lawrence d’Arabie. Avec de la dune, de la poudre, des drapés blancs – et des vraies photos de Jordanie.

Chérir la paix

A l’occasion de l’Armistice, on a visité l’expo « L’art de la paix » au Petit Palais. De quoi poursuivre les réflexions que notre roadtrip a fait naître. Très sérieux tout ça mais l’époque comme l’histoire ne donnent pas toujours envie de rigoler. On fera mieux la prochaine fois.

The sound of the Vosges

Un quatrième morceau sur notre Soundcloud, avec des sons glanés ici et là sur la route. Ambiance plus champêtre pour « Bells », qui nous rappelle les montagnes vosgiennes. Côté musique, on prépare un portrait du père du bruitisme, Luigi Russolo, auteur de L’art des bruits en 1913. Très bientôt ici.