La mer en hiver

Pour ce premier post de l’année, laissez-nous tout d’abord vous souhaiter une bonne année 2021, que l’on espère pleines de rires et de retrouvailles !

Notre amie Tiphanya, du blog Avenue Reine Mathilde, propose pour le RV #EnFranceAussi de janvier le thème « Bleu ». Une excellente idée pour se réveiller les pupilles en cette période plutôt grise, que ce soit dans le ciel ou dans l’actualité. Initialement, je voulais vous parler de notre roadtrip en Côte d’Opale, mais je n’ai pas réussi à me motiver pour l’écrire, je ne sais pas pourquoi. Peut-être que l’été me parait trop loin et que ce sera plus facile quand on pourra reprendre les escapades plus librement. J’ai du mal à finaliser des articles en ce moment, avec les restrictions qui changent tout le temps.

Mais il m’est venu une autre idée : celle de partager avec vous notre amour pour la mer en hiver. De nombreuses personnes guettent la réouverture des remontées mécaniques dans les stations de ski, mais il n’y a pas que la montagne à découvrir à cette période de l’année ! Si nous avons aimé nos vacances dans le Cantal en hiver il y a deux ans, nous trouvons globalement que la neige, c’est très froid, que les montagnes, c’est très haut, et qu’il faut mettre beaucoup trop de vêtements pour en profiter. En plus, nous essayons généralement de fuir les foules, et cette tendance n’a fait que s’amplifier depuis le début du Covid-19. La mer en hiver, c’est parfait pour être vraiment tranquille.

Sans rien faire de très spécial, nous apprécions de nous balader sur les plages désertes, de sentir le vent s’immiscer dans nos cheveux, d’inspirer à fond les embruns ou de boire un irish coffee avec vue sur la mer. Et même de tenter de se baigner, pourquoi pas ? Ces moments-là nous requinquent toujours, alors voici quelques idées en France pour profiter de la mer en hiver ! On se met du bleu plein les yeux avec deux escapades récentes à Dunkerque et La Baule.

Saint-Valentin à la friterie de la plage (Malo-les-Bains, Dunkerque)

J’adore Dunkerque. C’est une ville où j’ai des souvenirs très particuliers liés (par hasard) à des moments importants de ma vie. J’en ferai peut-être un article spécial un jour, mais pour l’instant je veux seulement vous parler de la semaine que nous y avons passée en février dernier. C’était juste après le montage et l’ouverture de notre exposition près de Lens et nous avions envie de trouver un endroit tranquille où nous reposer quelques jours. Dunkerque était à une distance tout à fait raisonnable de Lens et, comme nous adorons les grandes plages du Nord, nous avons jeté notre dévolu sur cette ville injustement mal-aimée.

Nous avons pris un Airbnb à Malo-les-Bains, la grande plage de Dunkerque, qui est aussi un quartier résidentiel aux jolies maisons balnéaires. En février, c’est la période du Carnaval, mais les festivités se déroulent seulement le week-end. Nous y étions en semaine et n’avons donc pas pu en profiter, mais il faudra sûrement qu’on essaie un jour. Même si on n’aime pas la foule, je crois que c’est un passage obligé pour obtenir la citoyenneté d’honneur des Hauts-de-France (notre lifegoal ultime).

Que faire à Dunkerque en hiver ? J’avoue, quand on est en mode repos total, on ne fait pas semblant ! En l’occurrence, on n’a pas visité grand chose cette fois-ci. Nous avons fait surtout de grandes balades (et aussi un petit foodtour à Cassel et dans ses environs). Depuis Malo-les-Bains, vous pouvez rejoindre le centre de Dunkerque par cet itinéraire qui vous fera découvrir plusieurs styles d’architecture.

On commence par un petit mémorial, quand même, il y a des choses qui ne changent pas. Face à la mer, le Mémorial des Alliés est érigé en mémoire des troupes alliées qui se sont battues en mai et en juin 1940 lors de la bataille de Dunkerque (cf « Dunkerque », le film pompeux et chiant de Christopher Nolan sur le sujet). Si vous voulez en savoir plus, il y a un musée consacré à l’Opération Dynamo juste à côté.

Du Mémorial, une passerelle au nom évocateur vous ouvre les bras : la passerelle du Grand Large. C’est le nom de ce quartier de Dunkerque qui achève sa réhabilitation. C’est aussi le nom de l’intrigant bâtiment de verre qui vous attend de l’autre côté de la passerelle : le FRAC Grand Large (FRAC pour Fonds régional d’art contemporain). Ces anciens ateliers des chantiers navals se dressent dans leur coque translucide au bout de la plage de Malo-les-Bains. Le bâtiment est superbe et nous irons vraiment le visiter une prochaine fois !

En suivant ensuite le quai de la Cunette, on retrouve une ambiance qu’on aime beaucoup et qui ressemble à certains quartiers de Rotterdam, Gdansk ou Le Havre. Des bâtiments neufs à l’architecture surprenante, des ponts industriels, la brique du bureau des Phares et balises, les immeubles de la Reconstruction et l’incontournable beffroi : le mélange des styles nous raconte toute l’histoire de la ville. Nous voilà dans le centre, il est temps de prendre un chocolat chaud, car le vent souffle fort mine de rien !

Ces vacances à Dunkerque en février, c’était le plaisir de voir l’horizon au loin pendant longtemps, le plaisir de suivre des yeux les cargos jusqu’à ce qu’ils disparaissent, le plaisir de voir Vita s’éclater dans le sable, le plaisir d’entendre le vent dehors et de se blottir au chaud. Promis, nous reviendrons visiter la ville plus sérieusement, mais notre cœur est déjà conquis !

Côté nourriture, les vacances d’hiver sont propices aux plats roboratifs, et la cuisine du Nord est parfaite pour ça ! Si nous nous sommes fait plaisir à l’Auberge du Vert-Mont chez Florent Ladeyn, nous avons aussi apprécié un diner bien typique à l’Estaminet Flamand, où les spécialités (poulet à la bière, welsh, tarte au maroilles…) n’ont rien à envier aux tartiflettes et autres raclettes. Et la déco vaut vraiment le détour ! Pour finir ce séjour, le soir de la Saint-Valentin, nous avons pris des fricadelles-frites à la Friterie de la plage, sans chichi, et c’était juste parfait.   

Alors, un petit tour sur la mer du Nord en hiver, ça vous tente ?

Baignade glacée à La Baule

Fin décembre, juste après Noël, nous sommes allées à La Baule, en Loire-Atlantique. La sœur d’Hélène s’est installée cet été près de Nantes, et après avoir passé deux jours chez elle pour fêter Noël, nous avons poursuivi les vacances par quelques jours au bord de la mer. La Baule est l’une des plages les plus proches de Nantes. Il parait que c’est la plus grande plage d’Europe, mais on n’a pas vérifié ! Un arc de sable continu s’étend de Pornichet au Pouliguen, pour le plus grand bonheur des promeneurs, des surfers, des cavaliers et des nageurs.

Avec la situation sanitaire, il n’était évidemment pas possible de boire un irish coffee ou un chocolat chaud dans un bar. Mais nous avons pu manger du kouign amman sur la plage en regardant les kite surfers, et rien que ça, c’était parfait. J’avais une image de La Baule un peu bourgeoise et c’est sûr que ça manque cruellement de friterie, mais la magie de l’océan opère toujours. Il faut dire aussi qu’on a eu beaucoup de chance avec le temps : on a pu profiter de quatre jours de grand soleil. Pour la prochaine fois, on a repéré le petit port de La Turballe, qui a l’air sympa, et où il y a une grande plage plus sauvage.

Avec le deuxième confinement, nous n’avions pas quitté la région parisienne depuis notre week-end au Havre fin septembre. Alors nous avions envie de nature, d’espace, d’abord parce que les lieux culturels sont fermés (gros snif), mais aussi parce que le corps le réclame. Nous voulions sentir le soleil sur la peau, respirer franchement l’air du large.

Et face à la mer, mon corps a eu super envie de se baigner. (En fait, j’ai toujours envie de me baigner quand je vois la mer, j’ai quatre ans d’age mental dans ces cas-là). Un jour où le vent s’est calmé, je me suis lancée. J’avais pris mon maillot et un lycra au cas où et il n’était pas question qu’ils restent dans la valise.

Même si je suis restée dans l’eau environ trois minutes au total, la sensation était ultra énergisante. C’était comme si toutes les contraintes avaient brièvement disparu. De petites vagues me mouillaient jusqu’aux épaules et j’avais froid, mais mon esprit s’est senti purifié. Et bizarrement, c’est aux pieds que j’ai eu le plus froid. Avec des chaussons (ou en marchant sur les mains), je pense que j’aurais tenu plus longtemps.

Vous vous dites peut-être que je suis dingue, mais je n’étais pas la seule ! Nous avons vu quelques personnes qui nageaient pendant un bon quart d’heure sans combinaison, respect total. Il y avait aussi des gens qui faisaient du longe-côte, vous connaissez ? C’est quelque chose que j’ai vraiment envie d’essayer : on fait de la randonnée dans la mer le long des côtes. Ça se pratique en combinaison la plupart du temps. Je pense qu’on fera une initiation un de ces jours !

Non loin de La Baule se trouve Guérande, que l’on connait évidemment pour son sel produit dans les marais environnants. C’est un milieu fragile et intrigant, où les oiseaux sont rois et les humains se perdent facilement. Nous nous sommes promenées autour du village de Saillé, qui se dresse comme une île dans les marais. Il faisait froid, mais la lumière d’hiver à la surface des eaux saumâtres et dans les ajoncs était magnifique. Il n’y avait presque personne. Cette balade nous a bien envie d’explorer davantage ce coin.

Il s’est passé tant de choses entre ces deux moments à Dunkerque et La Baule, pourtant séparés de seulement dix mois. Mais l’attrait pour la mer, quelle que soit la saison, est toujours fort. Et dans le bleu, nous pouvons puiser une immense énergie – jusqu’à la prochaine fois.

Ces deux séjours à la mer en hiver sont les plus récents, mais avant ça il y a eu aussi une journée d’anniversaire en décembre sur la plage du Havre, un week-end à Trouville en février avant de commencer mon nouveau boulot, ou un mini roadtrip du Mont Saint-Michel à Saint-Malo après un Noël en famille. Voici quelques dernières photos en bonus, pour finir de vous convaincre que la mer en hiver, c’est génial.

Envie de plus de posts chromatiques ? On avait fait une série pendant le premier confinement sur les endroits où on avait vu les plus beaux bleus, les plus beaux verts et les plus beaux bruns.

Et bien sûr, suivez le hashtag #EnFranceAussi pour découvrir d’autres nuances de bleu partout en France !

Et vous, vous aimez la mer en hiver ?


23 réflexions sur “La mer en hiver

  1. Je ne connais que le centre-ville de Dunkerque, et je l’ai fait il y a trèèèès longtemps. J’aime bien les bâtiments avec ces architectures modernes, ça me parle ! 😀
    Pour le reste, je ne crois pas y avoir déjà mis les pieds, vu comment La Baule est tour le temps remplie, ça me fait fuir lol ! 🙂

    J’aime

    1. Écoute, La Baule en hiver ça reste vraiment jouable ! En plus c’était encore pendant les vacances scolaires, j’imagine que ça doit être bien calme en janvier ou en février. Et il y a le TGV direct depuis Paris ! Mais Dunkerque est super aussi, on a très envie d’y retourner. La friterie est évidemment un gros plus 😇

      J’aime

    1. Sète a de superbes ponts ! Nous n’y sommes allées qu’en automne, mais c’est définitivement sur notre liste si on peut prendre quelques jours de vacances (et bouger) cet hiver… Croisons les doigts !

      J’aime

  2. La côte Atlantique est magnifique du nord au sud et c’est aussi en hiver que je la préfère. Il y a 3 ans j’ai découvert la plage de Malo les Bains sous la neige… tellement chouette.

    J’aime

  3. Ça va peut être t’étonner, mais je préfère aussi voir la mer en hiver 😀 Au grand dam de mes garçons, qui rêvent de plage de sable l’été . Mais en hiver, à la plage il faut se couvrir aussi car il fait frais !

    J’aime

    1. Je te comprends et je trouve qu’il y a trop de monde à la plage l’été ! Je préfère des coins plus tranquilles avec des lacs ou des rivières pour se baigner. Avec le Berlingo, on pourra aller plus à la montagne l’été, ça sera chouette !

      J’aime

  4. J’adore la mer en hiver moi aussi ! Et tout particulièrement sur la Presqu’île de Guérande, tu le sais 😉
    J’aimerais beaucoup essayer le longe-côte aussi, on pourrait se faire une journée longe-côte / dégustation de Kouign-Amann et de Muscadet un jour 😉 Il y a tellement de belles choses sur cette presqu’île, vous allez vous régaler de découvrir tout ça au fil de vos séjours sur place, moi je ne m’en lasse pas !

    J’aime

  5. Je vous rejoins, la mer l’hiver je préfère. J’ai bien entendu eu ma période beach girl, plage hot et tout et tout mais c’est définitivement en hiver et si possible dans le Nord (France ou Europe) que je la préfère cette mer. Ce sentiment d’être seuls ou presque, ces couleurs, cette lumière, le vent vivifiant. Bref j’aimeu !!!
    Je n’ai pas encore expérimenté le bain de mer en hiver mais pourquoi pas.
    Merci pour ce bel article tout en douceur.

    J’aime

    1. Moi aussi j’aimais bien la plage en été, bronzer à donf et tout, mais maintenant je préfère vraiment quand il y a moins de monde. J’aimerais trop avoir la mer à moins d’une heure de chez moi. J’y serais tout le temps !

      Aimé par 1 personne

  6. bonjour ! c’est la première fois que je lis votre blog et c’est vraiment sympa. Ma femme et moi nous avons prévu une petit week-end sur la Côte d’Opale mais malheureusement a cause de la situation on a du annulé. Pour passer un peu le temps on srcute airbnb bailti booking et on lis des vlogs de voyages pour s’évader et voyager d’une certaine façon. J’adore vraiment votre plume et je suis déja friznd des prochaines articles. merci à vous.

    J’aime

    1. Bonjour Stan, et merci beaucoup pour ce petit mot qui nous fait très plaisir ! Nous aussi, nous avons hâte de pouvoir voyager à nouveau, changer d’air, se dépayser, sans forcément aller très loin. J’espère que vous aurez l’occasion de découvrir la côte d’Opale, nous avons beaucoup aimé ce coin.

      J’aime

  7. Quel bonheur ce blog ! Je vais de découverte en découverte. Et par les temps qui courent, ça fait un bien fou.
    Bravo pour tous ces articles. Bien écrits, agréables à lire avec de superbes photos. Je reviendrai avec plaisir. A bientôt.
    Et merci encore.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s